jeudi 8 octobre 2015

Quand vient l'orage



Auteur : Marie-Hélène Delval
Edition : Bayard jeunesse
Genre : Fantastique/Jeunesse
Sortie : 2015


Quatrième de couverture 

À presque 17 ans, Antoine n’est pas ravi de passer ses vacances à la montagne, coincé entre ses parents qui n’arrêtent pas de se disputer. Et, comble de malchance, dès le premier jour de randonnée, il s’est foulé la cheville. Que faire dans un petit village isolé quand on a la jambe bandée ? Antoine aimerait bien se lancer dans l’écriture d’un roman, mais il lui manque une idée. Il part donc traîner à La Marmotte, la seule taverne du hameau, où il rencontre Marcel. Le vieil homme, le regard braqué sur son bock de bière, évoque à demi--‐mot une légende locale… comme s’il en craignait encore les maléfices. Et il conclut par une phrase énigmatique que le garçon n’entend pas bien : « Il faut la sauver » ou « Tu dois la sauver »… Voilà qui éveille la curiosité d’Antoine autant que son inspiration… Mais sauver qui, au juste ? La fille de la légende, qui, pour échapper à un seigneur démoniaque, s’est jetée, au XIIe siècle, du haut des remparts de Morteroche qui se dressent au--‐dessus du village ? Cette idée est complètement insensée… mais plutôt romanesque ! Antoine décide donc d’en découvrir davantage sur cette légende et, clopin-clopant, de mener son enquête auprès des habitants, qui ne semblent pas apprécier ses questions. Car, autour de cette histoire moyenâgeuse planent des mystères plus récents aux allures de drames. Accident, folie, suicide… Plus Antoine en apprend sur les ombres qui hantent les ruines de Morteroche, plus il ressent pour elles de la fascination… Une fascination proche de l’envoûtement.


Mon avis

Je tiens à remercier les Editions Bayard jeunesse pour ce partenariat. La quatrième de couverture m'a immédiatement donné envie de lire ce livre. L'auteur nous embarque dans une histoire de malédiction mettant en scène une jeune fille et deux cavaliers, j'ai eu immédiatement envie de la lire. Et je n'ai pas été déçue par cette découverte, je ressors de ma lecture avec un avis très positif.

Antoine, notre jeune héros, est un personnage qui ne m'a pas laissé totalement insensible sans pour autant m'emporter totalement. Je trouve qu'il manquait un peu de profondeur, mais dans les grandes lignes je l'ai bien apprécié. Il faut dire aussi qu'Antoine est le seul personnage réellement mis en avant dans cette histoire. Certe, ses parents sont présents et on retrouve régulièrement Prune, Marcel, l'aubergiste ou encore Germaine, mais toute l'histoire tourne au final totalement autour d'Antoine et de la malédiction, donc l'importance lui revient. J'ai aimé la malédiction mise en place par l'auteur. Si j'avais lu ce livre par un soir d'orage j'aurais probablement entendu les deux cavaliers cavaler tellement j'étais prise dans l'histoire. Les pages défilent à une vitesse éclair et il est vrai que je n'ai pas vu le temps passer.

L’écriture de l’auteur est très fluide et tout ce côté légende m'a vraiment plu. C'est une histoire qui change de ce que j'ai l'habitude de lire. Je conseille ce petit roman, si vous voulez passer une soirée fantastique en plein coeur de l'automne. A lire par temps d'orage.

Très bonne lecture

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci d'avoir laissé un petit mot